Promenade dans les champs de lavande de Valensole

 

Ah la lavande…cette petite fleur a le vent en poupe depuis quelques années, notamment grâce à nos amis chinois qui viennent se faire prendre en photo au milieu des champs du plateau de Valensole. Et on les comprends. Se promener dans les champs est un véritable bonheur, et pour une fois, il n’est pas nécessaire de faire des milliers de kilomètres pour rêver !!

La plupart des photographes connaissent le coin. Nous sommes de plus en plus nombreux chaque année à nous y rendre. Mais on peut encore être très tranquilles dans cette région qui reste assez isolée.

 

 

Cet article a surtout vocation à faire rêver et donner envie d’y aller à ceux qui ne connaissent pas encore cet endroit. Vous n’y trouverez pas vraiment de bons plans, juste un partage d’informations et d’images réalisées ces deux dernières années.

La saison est très courte, en gros, pour voir les champs de lavande en fleurs, il faut y aller de mi juin, à début juillet. Même si celle ci tend à s’allonger un peu afin de satisfaire les touristes et leurs devises…

Pour se loger, vous aurez la possibilité entre l’hôtel, la chambre d’hôte, ou éventuellement le camping, qui s’avère une solution agréable et plutôt économique. Le village de Valensole propose un camping municipal à quelques minutes en voiture des premiers champs. Pratique, mais l’endroit est assez sommaire. L’année passée nous sommes allés un peu plus loin, au camping Oxygène, situé à environ 10 -15 minutes en voiture du plateau. Les parcelles sont plus agréables, il est mieux équipé, et il y a une piscine pour pouvoir attendre la fin de journée au frais.

 

 

Sinon vous avez Manosque, la “grande” ville de la région. Mais je trouve qu’on perd tout le charme du coin en logeant en ville.

Pour les photographes, la lavande est un sujet très inspirant. Je dirais presque que c’est facile de faire une belle photo, les champs étant particulièrement photogéniques.

 

 

Mais bien entendu, en pleine journée, c’est à dire entre 9h du matin, et 18h, la lumière est vraiment très forte et écrase le relief. Préférez donc le sunrise (pour les plus courageux, à cette période le lever de soleil est assez matinal), ou comme nous, le coucher de soleil. Vous pourrez alors profiter de températures plus clémentes (il fait vraiment très chaud la journée, les champs se situent sur un large plateau où l’ombre se fait très rare), et surtout d’une lumière vraiment magique. Et ce tous les soirs d’été. La journée servira alors de repérage, même si la plupart des photographes se concentrent sur les spots les plus connus, que je ne détaillerai pas ici (d’une part je ne les connais pas vraiment, et d’autre part, l’un des plaisirs est, selon moi, de chercher son spot sans vouloir absolument copier ce qui a déjà été fait).

 

 

Côté matériel, faîtes avec ce que vous avez. Vu la taille des champs, vous n’avez pas forcément besoin d’un grand angle. La plupart des photos de cet article ont été faites au 50mm. Et surtout un conseil : ne partez pas quand le soleil est couché. Attendez encore quelques instants, c’est là que les couleurs prennent tout leur sens avec un ciel se confondant presque avec le violet des champs…

 

 

Alors si vous n’avez pas trop d’idées pour ce début d’été, et que vous n’avez pas un gros budget, la région est idéale : quelques jours à Valensole, puis direction le Verdon pour se rafraîchir et randonner. Ca se fait très bien sur une petite semaine, et l’évasion est vraiment au rendez-vous.

 

 

Retrouvez l’album avec les photos en Haute Définition ici : Lavender Fields

 

 

 

 

 

 

 

This entry was posted in Non classé.