Tamron

Bonjour à tous. Certains le savent, Frank et moi avons eu la chance d’être choisis pour être ambassadeurs de la marque d’objectifs Tamron. 

Si vous nous connaissez un petit peu, vous savez qu’on a l’habitude de dire les choses telles qu’elles sont, pas de langue de bois. C’est donc ce qu’on va faire dans cet article. 

Pour la petite histoire, c’est la marque qui nous a abordés, et non l’inverse. Un heureux karma diront certains. Et nous sommes bien d’accord avec ça ! 

Il se trouve que nous avions tous deux participé aux concours régulièrement organisés par la marque et que nous avions eu la chance de gagner sur deux thèmes différents. La photo culinaire pour Frank (un thème important lorsqu’on est photographes de mariage), et pour ma part, un thème primordial, lui aussi en rapport avec la photo de mariage : la street photo. Vous me direz, quel rapport entre la street photo et la photo de mariage ? 

C’est simple : les deux disciplines sont basées sur la réactivité. C’est ce qu’on aime en photo : observer et offrir notre regard sur les jolies choses qu’on a la chance de voir. 

Tamron France a donc décidé de nous intégrer à leur équipe d’ambassadeurs en nous permettant d’utiliser différents objectifs sur nos mariages. 

Nous allons détailler chacun de ces objectifs, à savoir le Tamron SP 35mm F 1.8 Di VC USD et les équivalents de cette même gamme récemment sortie : 45, 85, 90, 24-70 et enfin 70-200. 

Une nouvelle gamme SP qui remplace les objectifs précédents sur lesquels je me permets un petit mot. Je possédais l’ancienne version du 24-70, que j’ai souvent utilisé à mes débuts. Je le trouvais plutôt bon, pratique, mais il a finir par ne plus convenir à ma pratique photographique. J’ai d’ailleurs fait la majorité de mes photos au Sri Lanka avec ce dernier : 

 

 

Comme vous le voyez, ce 24-70 première version piquait plutôt pas mal comme on dit ! Mais son poids et son AF un peu faible m’ont amené à le délaisser. 

Pour découvrir plus de photos du Sri Lanka c’est par ici : Sri Lanka

 

Tamron SP 35mm F 1.8 Di VC USD

 

Mais ce que j’aime utiliser principalement, ce sont les focales fixes. Alors quand j’ai eu la chance de gagner le Tamron SP 35mm F 1.8 Di VC USD, je l’ai aussitôt utilisé en remplacement de mon (vieillissant) Canon 35mm F2.0. J’adore cette focale, je la trouve très polyvalente. 

J’utilise surtout le 35mm pendant les préparatifs au cours desquels je peux facilement m’approcher de ma mariée, tout en me permettant de réaliser des images plus contextuelles dans l’esprit de la photo reportage. 

 

Tamron photo de mariage préparatifs mariée

 

Je l’utilise aussi lors de la séance couple, car il oblige à une certaine proximité avec les mariés que je trouve appréciable une fois que nous sommes tous bien à l’aise ! 

 

 

Son ouverture constante à f/1.8 est très appréciable. Comme on le constate sur la majorité des photos, j’utilise une grande profondeur de champ. Et si dans un premier temps je pouvais émettre quelques réserves par rapport au fait qu’il n’ouvre pas à 1.4, cela ne pose finalement aucun problème. D’autant plus lors d’un reportage mariage où l’erreur ne fait pas partie des possibilités et que, comme vous le savez, au plus l’ouverture est importante, au plus les risques de mauvaise mise en point sont conséquents. 

Enfin, il est devenu notre outil principal lors des soirées, et ce notamment grâce à son excellent système de mise au point. Un élément d’autant plus important sur lequel nous devons compter car nous travaillons essentiellement sans recourir à un flash, ce qui nous amène à utiliser cet objectif dans des conditions de lumière particulièrement difficiles à gérer. Il est donc important pour nous de pouvoir compter sur un matériel infaillible afin de n’avoir à nous concentrer que sur les photos. 

 

 

Tamron SP 45mm F 1.8 Di VC USD

 

Avant d’avoir ce 45mm, j’aimais beaucoup le Canon 50mm F/1.4. J’avais donc quelques réserves à utiliser cette focale un peu particulière : un 45mm ! Qui plus est qui ouvrait moins que mon Canon. Mais j’aime varier les plaisirs, et je vous assure qu’une fois avoir utilisé ce 45, on oublie très vite son pendant chez Canon. 

Comme je l’ai dit au début, pas de langue de bois. Nous ne sommes pas là pour faire l’apologie de la marque Tamron. Nous n’avons rien à y gagner car nous avions, Frank et moi, l’équivalent Canon de toutes les focales que Tamron nous a fait tester, et (malheureusement), la marque n’offre pas les objectifs (message caché personnel à l’attention des dirigeants de Tamron). 

Nous ne sommes pas ce qu’on peut appeler des “geeks” en ce qui concerne le matériel. Nous connaissons des photographes qui accordent beaucoup d’importance au matériel. Ils vont analyser tous les éventuels défauts d’un objectif ou d’un boitier. Ca n’est pas du tout notre cas ! Mais pour autant, nous apprécions de pouvoir utiliser de matériel de qualité sur lequel on peut compter. 

Pourquoi je parle de ça ? Parce qu’il ne faut pas compter sur nous pour dire que tel ou tel objectif va trop vigneter, qu’il y aura des abberations chromatiques etc etc. Nous on préfère se focaliser sur l’image, et le rendu de l’objectif, sur sa facilité d’utilisation, sur son poids etc etc. On se focalise sur le pratique et ce qui se voit vraiment !! 

Et ce que l’on peut dire de ce 45mm, et qui est absolument valable sur le reste de cette nouvelle gamme SP, c’est qu’il est vraiment très très bon, voire même excellent. Les défauts éventuels sont facilement corrigeables sur Lightroom et de toute façon, dans la photo “moderne”, l’impact de la post-production est à prendre en compte et est extrêmement important pour nous. 

Donc, ce 45, je vais enfin y venir. Nous en faisons plus ou moins la même utilisation qu’avec le 35mm. Dans la mesure où nous travaillons en duo, nous nous séparons et nous partageons donc les objectifs. Les focales étant relativement proches, les photos présentées seront assez similaires, mais vous allez voir qu’il est également très intéressant de l’utiliser pour les détails car la distance de mise au point minimale est très faible (??????? chercher combien). 

 

 

Tamron SP 85mm F 1.8 Di VC USD

 

On ne va émettre aucune réserve sur ce 85, mais on possède le Canon 85 F/1.2. Pour qui connait cet objectif, il est réellement exceptionnel, notamment en terme de piqué. Donc personnellement, tant qu’à utiliser un 85mm, une focale que j’apprécie énormément lors de la séance couple notamment, je préfère garder la version Canon. En revanche, lorsque Frank commence à fatiguer après avoir utilisé le 70-200, il prend beaucoup de plaisir à utiliser ce Tamron 85. 

Il faut vraiment avoir un oeil plus qu’averti pour différencier les images réalisées avec le Canon, et avec le Tamron. Je l’ai évoqué, mais le traitement de l’image a une place prépondérante dans notre travail, et comme nous travaillons ensemble, il faut que nos images s’accordent entre elles afin d’offrir un reportage harmonieux à nos mariés. 

Ce qu’on aime avec cette focale, c’est le rendu cinématographique qu’il offre aux images. 

CHOISIR 2 photos prises avec les 2 85 différents

 

Tamron SP 24-70 F 1.8 Di VC USD

Cette fois c’est moi, Frank, qui prend le relais. En effet, j’apprécie tout autant que Nathalie les focales fixes. Mais je suis également habitué à utiliser le combo 24-70 et 70-200. Depuis mes débuts photographiques. 

Je possédais la première version du Canon 24-70. Non stabilisée donc. Mais avec une qualité optique optimale. Et je l’utilisais encore régulièrement, notamment à la mairie et à l’église. Le fait de travailler en duo permet de varier les plaisirs. Je m’occupais donc des photos d’ensemble, à 24mm, pendant que Nathalie gère les portraits plus serrés avec le 85mm. 

Et je dois dire que si je ne vois pas forcément de grosse différence d’utilisation entre les objectifs Canon que j’avais, et les Tamron, avec ce 24-70, il en est tout autrement. Il est plus léger déjà, ce qui ne gâche rien. Il est stabilisé également, et vu que je l’utilise principalement en intérieur, cela me permet de descendre à des vitesse assez basses sans recourir à une trop forte montée en ISO. 

Je ne l’ai utilisé que sur un seul mariage malheureusement. Mais je n’ai pas eu besoin de plus pour me faire une idée précise de l’excellente qualité de cet objectif. Encore une fois, vous pourriez vous demander si je ne dis pas ça parce que je suis ambassadeur de la marque, mais croyez moi sur parole, je ne vois absolument aucun intérêt d’acheter la version Canon alors que le Tamron est largement aussi bon. Vous me remercierez pour les économies que vous ferez !! 

 

Tamron SP 70-200 F 1.8 Di VC USD

 

Comme pour le 24-70, je suis le seul de nous deux à utiliser le 70-200. Une optique que j’ai toujours beaucoup apprécié puisque je possédais la version Canon, là aussi non stabilisée. Je la trouve très polyvalente. Je l’utilisais beaucoup en voyage, mais aussi en photo de paysage, et de fait, en mariage. 

Son poids m’empêche de l’utiliser trop longtemps, et sa totale indiscrétion ne colle pas forcément à notre façon d’aborder la photo de mariage. Si j’étais seul je ne l’utiliserais probablement pas. Mais comme nous sommes à deux, on peut se permettre de varier les plaisirs et les focales. Notamment lors de la cérémonie religieuse qui dure suffisamment longtemps pour se permettre de changer d’objectifs. 

La principale qualité du 70-200 est sa longueur de focale. Je ne me vois pas approcher les mariés lors de la cérémonie religieuse. Donc à 200mm je peux quand même avoir des portraits relativement serrés afin de ne pas louper les larmes qui coulent, moment quasiment inéluctable et particulièrement photogénique ! 

Par rapport à la version Canon, tout de blanc vêtue et donc vraiment pas discrète, le Tamron est noir, sobre, et vraiment très classe. C’est d’ailleurs le cas de tous les objectifs de cette nouvelle gamme SP. On sent une réelle qualité de fabrication. La construction met totalement en confiance par rapport à l’objet. Je trouve que ça compte. Un peu comme avec Apple…

Le design n’est peut être pas la chose la plus importante dans le matériel, il est quand même agréable d’avoir un bel objet (après tout ce sont nos jouets d’adultes !!) dans les mains. 

Cette version Tamron est stabilisée. Point non négligeable lorsqu’on utilise une longue focale dans des conditions lumineuses assez faibles. Avec 700€ de différence par rapport à la version Canon (je parle de la version stabilisée), je pense vraiment que Tamron a tapé très fort. A moins d’avoir un budget illimité et une totale non objectivité, le Tamron est largement aussi bon. 

 

 

Tamron SP 90mm F 1.8 Di VC USD

 

Dernier objectif de la gamme SP. Je l’ai gagné lors d’un concours organisé par Tamron. Il m’a permis de réellement découvrir cette marque. Je ne connaissais pas très bien leur gamme d’objectifs, j’avais plutôt tendance à m’équiper Canon. D’occasion ou en neuf en profitant de cash back. 

Mais l’avantage de Tamron avec cette nouvelle gamme SP, c’est de proposer des objectifs neufs et d’excellente facture (si à la fin de cet article vous ne l’avez pas compris c’est qu’on s’est vraiment mal exprimés !!). 

Nous n’utilisons pas le 90mm pour les mariages. Il est plutôt orienté macro, c’est d’ailleurs sa principal spécificité. Néanmoins, il est très polyvalent, vous allez le voir. 

Je l’ai gagné peu de temps avant un séjour à Bali. Et quand on a un nouveau jouet, on a envie de l’utiliser ! Alors j’ai décidé de me passer de mon 70-200 et de prendre ce 90mm. Bien plus léger. Je me disais aussi que j’aurais peut être l’occasion de faire de la macro à Bali, mais ce ne fût pas le cas. 

Nathalie ayant son 85, nous nous sommes retrouvés tous deux avec des focales quasiment équivalentes. Bien sûr, loin de moi l’envie de comparer le Canon 85 F/1.2 avec un objectif macro, mais finalement, pour des photos de type reportage ça suffisait largement. 

 

 

Mais le 90mm Macro c’est…un objectif macro ! Une discipline que j’adore puisque le premier “bon” objectif que j’ai acheté il y a longtemps maintenant, était le Canon 100mm F/2.8. Toujours la version non stabilisée, pour une question de budget. 

Je ne fais pas assez de macro à mon goût, pour une raison purement pratique : la région dans laquelle je vis. Mais l’été passé nous avons enfin pu tester un peu ce 90mm. Le fait qu’il soit stabilisé est forcément un plus, mais ça n’est pas, selon moi, son principal intérêt. J’ai souvent tendance à utiliser des vitesses assez élevées en macro, donc pas vraiment de risque de flou de bougé. 

En revanche, d’un point de vue optique, il est vraiment parfait, avec un excellent piqué ! (CHERCHEZ TES PHOTOS AVEC LE 90mm de cet été)

 

 

Et enfin, cet objectif est également excellent là où on ne l’attend pas forcément. J’ai parlé de sa polyvalence : photo de voyage, macro, mais il est aussi un excellent outil lors de nos séances bébé ! 

D’une part pour son piqué, un élément important à nos yeux, mais également pour sa qualité macro qui permet de mettre en avant des détails importants pour les parents.

 

 

 

This entry was posted in Voyage.

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*